Saint-Cyprien

Saint-Cyprien fut d’abord une mission dont le territoire provenait d’une partie de Sainte-Justine.

Le premier arrivant fut Ferdinand Carrier qui arriva en 1907. Il était originaire de Sainte-Hénédine. Il rencontrera l’agent des terres de la couronne à Sainte-Germaine, Ernest Ouellet et s’engagera à payer les redevances.

Entre 1911 et 1916, la petite agglomération fut connue sous le nom de Bistouri. Ce nom origine du « Maudit Bistouri » qu’exprima une dame Flore qui vit sa voiture s’enlisé dans un chemin passant dans des marécages recouverts d’épinettes alors qu’elle se rendait au chantier pour y voir son mari. Le nom resta dans la tradition orale…

Il fut cependant changé en Saint-Cyprien à l’érection de la paroisse en 1916.
Le saint désigné était l’évêque Cyprien de Carthage (248) qui connut le martyre sous l’empereur Valérien avec Justine de Padoue… La désignation soulignait ainsi l’affiliation avec la paroisse de Sainte-Justine. On attribua à saint Cyprien une grande mansuétude à l’égard des chrétiens qui avaient renoncé à leur foi pour éviter le martyre.

On commença à bâtir l’église en 1918 et on la dota de ses trois cloches en 1929. L’abbé J.Z. Raymond fût le premier curé.

L’ouverture des chemins et leurs entretiens fut au centre des premières préoccupations des défricheurs. La route menant au rang 2 et passant près de l’église fut déplacé: le « Maudit Bistouri » de Flore n’était pas sans fondement…

En 1921 la population comptait 444 personnes, elle monta à 1100 personnes entre 1956 et 1961 puis en 2016 elle se réduisait à 490 personnes.

Bibliographie et sources

P. 623 Noms et lieux du Québec, Publications Québec

Site Web municipal:
http://www.st-cyprien.qc.ca/indexFr.asp?numero=15
https://viechretienne.catholique.org/saints/4305-saint-cyprien
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyprien_de_Carthage

Noël à Saint-Cyprien-des-Etchemins (2017)

Un 21 minutes de chants de la chorale paroissiale de Saint-Cyprien-des-Etchemins en cette messe de la nuit de Noël du 24 décembre 2017 avec de courts commentaires de l’abbé Bruno Allard.  Prise de son limitée, mais audible.

Nous joindre

Nous joindre

À venir

Événements