Saint-Léon-de-Standon

L’histoire de Saint-Léon-de-Standon se rattache à celle de Saint-Malachie puisque, de 1823 à 1871, Saint-Léon faisait partie intégrante de cette paroisse colonisée par les immigrants écossais et irlandais. On désignera souvent Saint-Léon et ses environs sous le nom de la petite Suisse en égard à ses vallons et aux méandres de la rivière Etchemin.

Dès le début du 19 me siècle, Gilbert et William Henderson s’installent dans la partie est du canton de Frampton qui allait devenir Saint-Léon-de-Standon.

Stanislas Drapeau signale en 1863, qu’il s’agit d’une nouvelle paroisse et précise que la chapelle de Saint-Léon est construite dans la concession appelée Maryville. Rattaché à Saint-Malachie, au nord-ouest, de 1823 à 1871, l’endroit acquiert son autonomie avec la création de la paroisse en 1871, bientôt suivie de la municipalité de la paroisse en 1872.

Elle est nommée en l’honneur du Pape Léon le Grand et de l’abbé Louis-François-Léon Rousseau (1831-1898), premier curé de Saint-Malachie et curé de Montmagny, qui apporta son aide à la fondation de la paroisse. Léon 1er Le Grand fut pape de 440 à 461. Il fut particulièrement connu pour la conscience de la dignité de sa fonction comme successeur d’évêque de Rome. L’ajout de l’élément Standon, qui identifie aussi le bureau de poste ouvert en 1855, marque son inclusion dans le canton de Standon, proclamé lui en 1831. Les premiers colons venaient de la ville d’Angleterre homonyme dans le Hertfordshire ce qui donna son nom à l’entité cantonale.

En 1830, la population de Standon comprend 12 âmes, mais vers 1855, de nombreuses familles canadiennes françaises viennent aussi s’établir. La première chapelle est construite en 1858 sur un terrain donné par Jean-Baptiste Nadeau. Environ 10 ans plus tard, la chapelle est déplacée sur les bords de la rivière Etchemin. En 1878, on érige une église, là où elle se trouve présentement. On utilise le bois de l’ancienne chapelle pour la construction du premier presbytère, dans les années 1890. Le style de l’architecture démontre le goût artistique du Révérend Gouin. Cet édifice servira jusqu’en 1958; il sera alors vendu et déménagé au 99, rue Saint-Pierre, pour faire place à un nouveau presbytère.

La rivière a longtemps servi au transport des billots qui y flottaient jusqu’au moulin de Saint-Romuald. Comme la rivière possède un débit irrégulier, alternant inondation et sécheresse, un barrage avait été construit sur la rivière Etchemin, à la jonction du Ruisseau à l’Eau Chaude, pour faciliter la drave.

Aujourd’hui, l’agriculture et l’élevage occupent une place importante dans la vie de cette localité. Outre les activités agricoles et forestières, des carrières et sablières, la municipalité compte déjà sur 75 entreprises de toutes dimensions.

Gentilé : Standonnien

Bibliographie et sources

Noms et lieux du Québec, Publications Québec
https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Léon-de-Standon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Léon_Ier_(pape)

Pour un premier article pour notre communauté de Saint-Léon, nous vous présentons deux fiertés, les coutumes de Noël. C’est très impressionnant de voir chaque année, la grande crèche intérieure de l’église.

Depuis plusieurs années, sauf à Noël 2017, il y a cette magnifique crèche façonnée de 238 cubes de glaces multicolores. Un vrai chef-d’œuvre ! Évidemment, elle construite à l’extérieur face l’entrée principale de l’église. Si vous le voulez bien, prenons une pause pour la glace à partir de maintenant.

Nous joindre

Nous joindre

À venir

Événements